THRENE DE L’ABSTRACTION

à Michel Butor, ami vrai des peintres

et chantre du « livre pauvre »

Bien sûr,

il y a des poètes qui aiment l’abstraction,

qui se cachent derrière elle,

qui se voilent la face.

Les peintres ne sont jamais abstraits.

La forme les débusque,

la couleur les propulse.

Bien sûr,

la poésie a ses armes mystiques,

ses postures de silence,

d’insolence,

les impostures du non-dit.

Mais il y a aussi des poètes

pour arracher les paravents factices,

pour dire leur vie et mieux la vivre,

pour hâter le partage,

pour se perdre dans les corridors bien réels

où se niche l’amour.

Car l’amour est toujours là,

qui traîne,

qui inspire le thrène des amants maudits,

des tours abolies,

des embolies,

des embellies.

Et l’on rêve du pinceau

qui suscite la vie,

qui imprime des formes

où le désir délire

et chérit la couleur

de toutes les femmes aimées

et fatalement abandonnées.

Bien sûr,

l’abstraction sert à cacher le drame,

à le hisser vers l’autre rive

où le ciel s’efface

jusqu’au sel.

Mais l’ aveu draine la force du vent

pour balayer les faux secrets

et aller au cœur de l’abîme

où se rejoue sans cesse

la scène de la naissance,

cette naissance à la mort.

Bien sûr,

tout est abstrait

et rien ne l’est.

La mort est bien trop sûre,

et l’amour tel un mur,

tel un chant sans mesure,

et la mère tout en pleurs.

Ô toi que j’aime,

je soulève ta traîne,

je m’entraîne à la souffrance déjà,

à l’indécence,

à la clarté qui t’indiffère.

Je dis je,

je crie je,

je bouscule les murailles,

je regarde les danseurs qui sortent de la scène,

je réclame au présent sa couleur irradiante.

Je ne sais le chemin,

je ne veux le connaître.

Mon amour est sans but.

Je vois la main du peintre

qui tourne dans la morsure

pour notre frêle survie

aimée à en mourir.

Publicités

A propos leuwers

poète, créateur des "livres pauvres"
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s